Volume I : Dérapages - Un camion pour la démocratie, un spectacle contre l’extrême droite.

Une action culturelle d’Arsenic. De Roland de Bodt et Pascale Mahieu

« …Donner à voir le monde tel qu’il est et le mettre en perspective en interrogeant nos valeurs et nos choix collectifs… »(Yannick Samzun). Cet ouvrage raconte la création du spectacle Dérapage - août 2006- joué 468 fois, en relation avec plus de 130 partenaires locaux mobiliser pour accueillir et « utiliser » le spectacle. Il relate le processus à l’œuvre au cœur des deux axes fondamentaux du projet : Le travail de l’action culturelle de proximité et celui de l’action culturelle contre l’extrême droite. Comment les langues se délient ? Qu’est ce qui permet de libérer la parole ? Comment créer peu à peu une parole collective ? Enfin, avant le texte intégral du spectacle, l’ouvrage décrit en quoi la dramaturgie du spectacle dérapage s’inscrit dans la ligne épique du théâtre brechtien et le sens politique et stratégique de cette forme résolument contemporaine.

Volume II : Complicité - Histoire d’un spectacle

De Laurent Ancion

En 2008, le Créham-Bruxelles et l’Espace Catastrophe allient leurs ambitions et leur compétences spécifiques pour réaliser un spectacle de cirque contemporain avec onze artistes handicapés mentaux, quatre circassiens, deux comédiens et un musicien. En images et en récits, l’ouvrage retrace le parcours de création du spectacle. Trois ans de travail, d’entrainement, de recherche, de laboratoire avec des artistes professionnels ; trois ans d’aventures rocambolesques qui ont abouti à la création de « complicités » en février 2011, au Théâtre Varia, à Bruxelles. L’ouvrage décrit aussi les premières routes de la diffusion, à Liège, Toulouse, Fossano et Belgrade. C’est autant l’art du cirque contemporain que les notions d’intégration qui sont au cœur de la réflexion. Les nombreux témoignages d’artistes, de parents, de programmateurs ou de spectateurs invitent à vivre et à comprendre de l’intérieur une aventure exceptionnelle. Une aventure qui ouvre les perspectives d’une société plus juste.

Volume III : Théâtre des Doms - 2001-2010 le voyage d’une décennie

Le Théâtre des Doms est un projet initié par un gouvernement. Ce seul fait attirait la méfiance… Personne n’en voulait !
Pourtant après 10 ans d’existence, animé par une association dans un esprit de service public, le Théâtre des Doms a réussi à susciter la curiosité à l’égard de la Belgique francophone. Son secret : valoriser toutes les expressions artistiques et dynamiques culturelles tout en soignant ses relations de voisinage et de coopération. Cet ouvrage raconte, sans langue de bois,  dix années d’un modèle particulier à travers le regard de multiples partenaires: artistes, professionnels, spectateurs, journalistes éditeurs, équipe de direction, sociologue, haut fonctionnaire. Un exemple d’action culturelle qui mérite qu’on s’y attarde en un faisceau de regards.

Volume IV : La tectonique des planches

Volume IV : La tectonique des planches - De Laurent Ancion

En 2003, la Charge du Rhinocéros lançait « quatre chemins » avec un collectif d’artistes haïtiens : c’était le premier festival de théâtre à Port-au-Prince. Il a désormais lieu chaque année, encourageant les forces créatrices d’un pays trop souvent requis par d’autres urgences. Depuis lors, intrépide, l’association bruxelloise développe un travail singulier, sur un terrain naguère en friche et désormais indispensable : la coopération artistique.

On croise le rhinocéros sur toute sorte de terrain, depuis les Caraïbes jusqu’en Asie Centrale. A travers le théâtre, le « Nord » et le »Sud » tissent des liens nouveaux, réunis par une même passion pour la liberté d’expression et la création ; oeuvrant en filigrane au rapprochement des peuples et des continents- une tectonique des planches.

En chemin, c’est la notion même de coopération au développement qui est interrogée. Par l’échange créatif d’égal à égal, la coopération artistique pourrait servir de laboratoire à de nouvelles formes de collaborations entre Sud et Nord.

L’ouvrage laisse une grande place au témoignages recueillis par Laurent Ancion, journaliste, qui rencontre les partenaires artistiques et politiques, retourne dans différents pays où la charge du rhinocéros est active (Haïti, Burkina Faso) accompagne la mise en place d’autres partenariats, comme en Afghanistan.

Volume V : Sur la piste du collectif du lion… Une aventure plus que musicale.

Le Collectif du Lion, association informelle de musicien apparue dès le début des années 80, prends racine autour d’un lieu (le Lion s’envoile) et d’une institution innovante (le Conservatoire de Liège) avec son directeur Henry Pousseur. Il bouleverse les codes, crée un langage, une esthétique – une école liégeoise ?- grâce à des rencontres, des voyages, des classes d’improvisation et de jazz.

L’ouvrage nous emmène dans plus de 35 années d’histoire du jazz. Il nous parle de transmission, de production discographiques, de mixité de genres et de générations mais aussi de spectacles pluridisciplinaires décloisonnant les styles musicaux et les disciplines artistiques.

Avec grand appétit, énergie, humour, cette publication radieuse vous invite à partager des histoires de Lions, des questionnements, des témoignages et anecdotes et à rêver le futur… La vie quoi !

Volume VI : Nimis groupe

Le Nimis Groupe est un collectif d’actrices et d’acteurs qui a choisi de conjuguer le rôle de l’artiste à celui du passeur de paroles. Après plusieurs mois de recherches étalés sur cinq ans et des rencontres avec des candidats réfugiés, ils créent un spectacle Ceux que j’ai rencontré ne m’ont peut-être pas vu .. où ils intègrent ces témoins du réel directement sur le plateau en mêlant adroitement réalité et fiction.

Mais ce volume est aussi l’occasion d’interroger les politiques culturelles, plus particulièrement dans le chapitre qui est consacré au théâtre documentaire ; il plaide pour une amélioration des transversalités et des passerelles entre éducation permanente, action culturelle et création artistique. C’est également un album de portraits et de photos du spectacle réalisé par la photographe Laurence Vray.

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon